Littérature-fiction-théorie

le fictionnaire


Cette émission n’est pas celle d’un journaliste, ni d’un professionnel. Mais celle d’un fictionnaire, qui pourrait être chacun.

Le fictionnaire ?

Nous qui décidons de nos propres actions, nous qui pour être une personne faisons de l’action avec notre corps, devons décider également de nos fictions. Bien souvent, nos fictions nous posent problèmes. Elles agissent en nous. Nous devons nous inventer nos propres fictions, et pour cela nous faire fictionnaire.

Le fictionnaire est le démocrate de la fiction.

C’est notre propre caractéristique humaine de créer des savoirs. En notre époque de grand emballement de toutes les intelligences il est urgent de se poser la question : que se passe-t-il ici au juste ? L’émission du fictionnaire pose des questions à des personnes qui écrivent des livres, de toutes les disciplines, sans séparer la fiction de la théorie.

Le fictionnaire est cette figure curieuse de tout. Pour le futur, mieux vaut chercher l’hétérodoxie la plus grande.

Le fictionnaire est une figure pour chacun. C’est pour un usage par le plus grand nombre de personne, en la vie quotidienne. Nous ne sommes en aucun cas dans l’exceptionnel du grand créateur.

Le fictionnaire assigne à la fiction d’avoir pour objectif l’action inédite. Lorsqu’apparaissent de nouvelles manières de concevoir notre intériorité-extériorité, les anciennes fictions deviennent caduques et incompréhensibles. Il en faut de nouvelles pour anticiper, vérifier, confronter les hypothèses, par le savoir de la fiction et ses capacités prédictives. Il se fixe des objectifs d’une ambition maximale.

Qu’est-ce que ces interviews produisent comme effet au fictionnaire qui pose les questions et écoute les réponses ? Car, ces personnes ont déjà été questionnées. Mais toutes réunies, jamais n’ont été interviewées par une seule personne, travaillant seule, c’est-à-dire sans équipe pour lui préparer des fiches et des questions. Voici les archives d’un fictionnaire, et lorsqu’un jour on lui demandera de quoi il tient sa légitimité à écrire des fictions et à inventer des concepts, il répondra que ses notes de bas de pages sont cette émission.


Dominiq Jenvrey